Face au désengagement de l’Etat, les copropriétaires accompagnés par les professionnels de l’immobilier doivent prendre le relais

 

Gilles Ricour de Bourgies, Président de la FNAIM du Grand Paris :

« Face au désengagement de l’Etat, les copropriétaires accompagnés par les professionnels de l’immobilier doivent prendre le relais. »

 

Paris, le 28 septembre 2015 – A l’occasion des 16ème Entretiens Franciliens de la copropriété qui se sont tenus samedi 26 septembre, les professionnels de l’immobilier de la FNAIM du Grand Paris ont rappelé la nécessité d’une implication collective pour la gestion des copropriétés : syndics mais aussi conseils syndicaux et copropriétaires doivent faire entendre leur voix et s’approprier les nouveaux enjeux.

Cet après-midi de travail, rassemblant les syndics et conseils syndicaux, a été l’occasion :

  • de revenir sur le fonctionnement du nouveau contrat de syndic mis en place par décret du 26 mars 2015, en application de la loi ALUR.

 

  • de partager et d’échanger sur les résultats du dernier observatoire des charges, paru le 23 septembre dernier, véritable outil de référence qui permet aux syndics et conseils syndicaux de comparer les charges de son immeuble à l’aune d’un indice moyen.

Si la FNAIM du Grand Paris rappelle le rôle essentiel du Président et du Conseil syndical dans le fonctionnement des copropriétés, elle rappelle également qu’il est tout aussi important que les copropriétaires investissent de leur temps dans la gestion de la copropriété qui est la leur, en assemblée générale.

Gilles Ricour de Bourgies, Président de la FNAIM du Grand Paris déclare : « Jeudi dernier, le Président de la République, François HOLLANDE, a décidé, lors de son intervention, de réduire les aides à la pierre de 400 à 250 millions d’Euro pour construire des logements sociaux. Face à cette tendance persistante du désengagement de l’Etat, il faut que d’autres acteurs prennent le relais pour assurer la cohésion sociale et le mieux vivre ensemble. Telle est ma conviction que les agents immobiliers sont des acteurs de la cité et des acteurs de proximité qui connaissent aussi bien que les maires la vie de leur quartier